Nîmes Métropole

Nîmes Métropole

Qu’est-ce que l’agglomération Nîmes Métropole ?

Logo Nîmes Métropole
Logo Nîmes Métropole

Nîmes Métropole est née le 1er janvier 2002, du désir de 14 communes d’unir leurs énergies et compétences pour construire un avenir commun (Bernis, Bouillargues, Caissargues, La Calmette, Garons, Générac, Manduel, Marguerittes, Milhaud, Nîmes, Redessan, Rodilhan, Saint-Gervasy et Saint-Gilles). Le 9 juillet 2002 Clarensac s’unira à Nîmes Métropole avec les communes de Bezouce, Caveirac, Langlade, Lédenon, Saint-Côme-et-Maruéjols et Saint-Dionisy par arrêté préfectoral. Ensuite, ce sera au tour de Cabrières et Poulx de rejoindre cette grande famille le 26 décembre 2002 et beaucoup plus tard, le 1er janvier 2009, viendront se greffer les communes de Sainte-Anastasie, Dions et Saint-Chaptes. Enfin, la dernière commune à rejoindre le groupe sera Sernhac, le 1 avril 2009.

Aujourd’hui (2015), forte de 27 communes, l’agglomération Nîmes Métropole agit sur le développement économique, l’aménagement du territoire, la politique de l’habitat, les transports et le développement durable. Cette entité, qui regroupe le Gardonnenque, la Garrigue, la Vaunage, Nîmes, les Costières et la Camargue, a pour ambition la mise en commun des moyens, des idées et des ambitions. Mais, c’est aussi et surtout un espace de solidarité entre des communes qui s’investissent pleinement dans l’amélioration du cadre de vie. Dans le langage courant et même au niveau de la communication officielle, et ce depuis quelques années, on parle de l’Agglo.

L’Agglo Nîmes Métropole est un établissement public de coopération intercommunale institué par la loi Chevènement du 12 juillet 1999 relative au renforcement et à la simplification de la coopération intercommunale. Cette loi permet aux communes de mutualiser leurs forces et leurs moyens, pourvu qu’elles forment un ensemble, sans enclaves, de plus de 50 000 habitants et qu’elles se regroupent autour d’une ou plusieurs villes centres de 15 000 habitants au moins. L’Agglo agit en lieu et place des communes dans l’exercice de certaines compétences obligatoires prévues par la loi. Il existe aussi des compétences  dîtes optionnelles et facultatives, que les élus de chaque commune doivent transférer à l’Agglo.

Les compétences obligatoires : Le Développement Économique; L’Aménagement de l’espace communautaire; L’Équilibre social de l’habitat sur le territoire communautaire; La Politique de la Ville dans la communauté.

Les compétences optionnelles : Création ou aménagement, entretien de la voirie d’intérêt communautaire, création ou aménagement, gestion des parcs de stationnement d’intérêt communautaire; Construction, aménagement, entretien et gestion d’équipements culturels et sportifs d’intérêt communautaire; Eau et assainissement.

Les compétences facultatives : Environnement; Mise en oeuvre d’une politique culturelle d’intérêt communautaire; Collecte et traitement des déchets ménagers et assimilés; Aires d’accueil des gens du voyage; Assainissement collectif et non collectif; Développement numérique du territoire; Constitution de réserves foncières d’intérêt communautaire.

Au fil des ans, le champ des compétences de l’Agglo s’est étoffé et élargi. Aujourd’hui la présidence de l’Agglo est assuré par Yvan Lachau, adjoint au maire de Nîmes, depuis les dernières élections de 2014. Avant lui, Jean-Paul Fournier, Maire de Nîmes, était resté président de l’agglo pendant 12 ans, de 2002 à 2014. Yvan Lachau a été élu par le Conseil Communautaire pour assurer l’exécution des décisions de l’Agglo, mais aussi pour représenter l’Agglo auprès des différents partenaires institutionnels (État, Europe, Région, Département…) ou associatifs. C’est lui qui est garant de la cohérence de l’action communautaire et qui donne l’impulsion aux projets de développement. On compte aussi 15 vice-présidents, 20 membres du bureau et 60 délégués communautaires. Pour Clarensac, nous avons deux représentants à l’Agglo, Marjorie Enjelvin maire de Clarensac et membre du bureau communautaire, déléguée au patrimoine rural, et Michel Missot conseiller municipal de Clarensac et délégué communautaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *