Clarensac journée du Handicap

Clarensac journée du Handicap

L’association CEC (Centre d’Éducation Conductive) du Gard basée à Clarensac a organisé une journée portes ouvertes.

Dimanche 1 mars 2015, l’association CEC du Gard a ouvert ses portes aux clarensacois, pour montrer ce qu’elle fait comme activités dans le domaine du handicap. Ce jour-là, l’ensemble du personnel de l’association accompagné par la présidente, Mme Fanny Grau Coppieters, médecin généraliste, et par la secrétaire Mme Marine Del Rio, ont accueilli le public, ont expliqué aux visiteurs le déroulement d’une journée type et ils ont passé un film de présentation de l’association où l’on pouvait voir les bénévoles en action, afin de mettre aux normes les locaux, les photographies de quelques enfants handicapés du centre en train de progresser dans leur nouvel environnement et les parents en soutien. Un petit film plein d’émotion, avec des enfants heureux d’accomplir des exercices de motricité ou tout simplement en train d’essayer de maîtriser l’art de l’écriture.

Une journée type des enfants handicapés et polyhandicapés, dans le Centre d’Éducation Conductive de Clarensac :

 

Clarensac-travail-denfants-handicapés-CEC-du-Gard
Clarensac travail d’enfants handicapés CEC-du-Gard

Cela passe d’abord par un massage afin de préparer le corps, ensuite les enfants sont amenés lentement à faire des exercices scolaires adaptés à leur niveau et puis un peu avant le repas de midi, ils font de la motricité avec des échelons de difficultés progressifs. Vient le repas, où les enfants dans la plupart des cas s’essayent à l’auto-alimentation. Ensuite, la sieste un élément essentiel de récupération pour la suite de la journée. L’après-midi, commence avec une psychomotricité beaucoup plus fine que celle du matin, avec un travail sur l’apprentissage des formes, de l’alphabet, des nombres ou tout simplement du découpage millimétré. Pour finir la journée, les enfants reprennent leurs activités scolaires, et puis enfin pour terminer une séance de motricité. Le but, pour Mme Coppieters, c’est que l’enfant progresse lentement vers plus d’autonomie malgré son handicap, c’est la prise de conscience de ses possibilités avec son handicap qui l’amène à faire d’énormes progrès.

Les hommes politiques de gauche mèneront le débat au parlement :

Alors, que cette méthode d’éducation positive pour les enfants handicapés et polyhandicapés est reconnue par plusieurs pays européens, la France traîne des pieds, le handicap n’a pas l’air d’être considéré comme une priorité nationale. Lors de l’inauguration officiel des locaux de l’école, étaient présents Mme Marjorie Enjelvin, Madame le Maire de Clarensac (Divers Gauche), Mr Christophe Cavard, député (EELV) de la sixième circonscription du Gard, Mr Jean Denat, Président du Conseil Général du Gard, Conseiller Général du Canton de Vauvert et premier adjoint au Maire de Vauvert. À cette occasion, Mme Coppieters a pris la parole pour interpeller les politiques présents, sur la reconnaissance officielle de la méthode d’éducation conductive pour les enfants handicapés, et c’est dans un élan naturel et spontané qu’elle a su toucher les cœurs présents, tout en remerciant Marjorie Enjelvin d’avoir fait beaucoup pour ces enfants handicapés en leur offrant un toit. Cet appel n’est pas resté lettre morte, puisque le député Christophe Cavard a promis qu’il irait porter le débat au parlement.

Un toit au prix de la sueur des bénévoles :

Pour la directrice du CEC du Gard :

Avant l’installation de l’association à Clarensac, il y a eu toute une série de démarches auprès de toutes les mairies du Gard. Seules 4 mairies ont répondu et au final, Madame le Maire de Calrensac, Marjorie Enjelvin, nous a invité à nous installer dans sa commune. Lors d’un conseil municipal de la mairie de Clarensac, 2014, où le point était inscrit à l’ordre du jour, certaines personnes auraient préféré que ce soit une association de Clarensac qui loge dans ces locaux. Sur ce point, je tiens à préciser que l’association forte de 200 adhérents et avec plus de 50 bénévoles, aura son siège social à Clarensac et fera partie du paysage associatif de Clarensac. Les travaux effectués, pour remettre aux normes les locaux, ont été colossaux, il n’y a eu aucune subvention de la part de la municipalité de Clarensac ou autres aides de l’État, cela s’est fait avec la sueur des bénévoles. Si la municipalité, aurait du financer la remise en état des locaux pour une association, cela lui aurait coûté 180 000 €. De plus, les parents d’enfants handicapés qui viennent de tous les coins de France, dorment et mangent à Clarensac ou dans les environs, c’est une plus value pour le village à tous les niveaux.

Bientôt des manifestations au cœur de Clarensac :

Samedi 25 avril 2015, à 20 heures, à Milhaud, aura lieu un concert du Madrigal (7 € en prévente : au 06 60 04 92 87 ou 06 75 72 58 07 ou 06 13 82 92 31; et 10 € sur place) au profit de l’association de Clarensac CEC du Gard, avec tombola. Cette programmation date de bien avant l’installation de l’association à Clarensac. Les prochaines manifestations, concerts, spectacles…, d’après la Présidente CEC du Gard et l’assemblée générale du CEC du Gard qui s’est tenue la veille (28 février 2015 à 18 heures), se feront dorénavant à Clarensac, dans le seul but est d’intégrer le tissu associatif du village et de le faire vivre comme les autres associations clarensacoises. « Lors de ces événements, les bénéfices récoltés iront intégralement et directement au Centre d’Éducation Conductive de Clarensac » : indique la présidente, Fanny Grau Coppieters.

Milhaud Madrigal CEC du gard de Clarensac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *