Assemblée générale de l’Escapaïre du 6/11/2015

Assemblée générale de l’Escapaïre du 6/11/2015

LE PRÉSIDENT RENOUVELLE SON MANDAT POUR UN AN

clarensac-club-taurin-escapaire-ag-6-novembre-2015-4

Un petit topo et deux vidéos de l’assemblée générale du Club Taurin l’Escapaïre de Clarensac, qui a eu lieu vendredi 6 novembre 2015 à 21 heures. En premier lieu, voici la première partie de la vidéo, où on trouve le discours du président de l’Escapaïre, Guy Martinelli, du cinquième adjoint délégué à la culture, au patrimoine, aux festivités, aux cérémonies et aux associations culturelles, Frédéric Grau Bueno et de Madame la maire de Clarensac, Marjorie Enjelvin :

Ici, le détail de l’intervention du président du club taurin l’Escapaïre, pour ceux qui ne peuvent pas lire la vidéo :

Avant de commencer je voudrais saluer Madame le maire et son adjoint aux festivités et excuser notre député Williams Dumas pris par ses obligations Politiques…Et observer une minute de silence pour une personne qui pendant des décennies nous a accordé sa confiance. Ayons une Pensée pour NICOLE  LINGERAT PARTIE REJOINDRE DANS LE PAYS D’OÙ L’ON NE REVIENT PAS ? SA MAMAN, YVETTE ET SON PAPA EUGENE…

Mesdames, Messieurs, merci d’avoir zappé votre soirée télévision et le stade des costières, pour venir assister à cette assemblée qui cette année revêt un attrait particulier. Pour commencer, je ferais de l’auto-satisfaction en parlant de ce mémorable 40ème anniversaire, qui grâce a une équipe très réduite  a été une super  réussite. Oh ! Certes, il y a bien eu des  imperfections que les grincheux se sont empressés de souligner , mais qu’importe le flacon, nous avons eu l’ivresse. En septembre 2014, nous avons commencé à préparer cet anniversaire, une dizaine de réunions ont été nécessaires pour mettre sur pied ce programme, à cela, on peut ajouter, les coups de téléphones, les courriers pour obtenir des subventions, les déplacements. Tout cela pour un résultat satisfaisant, avec en première ligne notre partenariat avec la municipalité, le comité d’animation et le Café de la Fontaine, qui a aboutit sur un jour supplémentaire, le  vendredi 5 juin. L’apothéose, a été sans contestation, le lâcher de 40 taureaux, qui a drainé une foule considérable. Vous avouerez , que cela a été impressionnant. Merci à Madame le maire et à son adjoint aux festivités de nous avoir permis de réaliser un tel événement, avec l’aide précieuse des services techniques. Une grande satisfaction, aussi, le défilé à l’ancienne, avec le rendez-vous aux anciennes écoles et en préambule un déjeuner copieux offert par Intermarché. À ce sujet, un petit regret, malgré une publicité tous azimuts, nous avons déploré l’absence d’un grand nombre de clarensacois et de clarensacoises (comme quoi le saucisson et le pâté peuvent laisser indifférent). Merci a tous ceux qui ont joué le jeu, notamment le club des aînés, les membres actifs, les anonymes, tous, étaient superbes dans leurs costumes d’antan. L’après midi, avant la course nous avons honoré les membres fondateurs du club, puis vint le traditionnel concours de manades. L’abrivado et la peña « Los Caballeros » ont clôturé la journée. Une tâche, dans cette journée, qui aurait pu avoir des conséquences dramatiques si les dieux de la Bouvine et de l’Aficion nous avaient abandonné. Le malheureux Fodil s’en est tiré avec une belle estafilade. Le  trésorier dans son rapport, vous fera le bilan financier de cette fête, mais sachez,  que pour réunir le budget total il a fallu galérer tout l’hiver, ce n’est pas Gilbert qui me dira le contraire. L’angoisse, le désespoir,  m’avaient envahi, car, au mois de mars le budget était loin d’être bouclé. Le conseil municipal en votant une subvention exceptionnelle nous a sortie la tête de l’eau. Encore une fois, Madame le maire, merci. Merci au comité, au cafetier, aux artisans et commerçants. J’espère que cette fête vous aura laissé un bon souvenir…

En ce qui concerne la fête votive, je ne peux pas passer sous silence notre partenariat avec le comité d’animation qui a entièrement financé la course du jeudi, rasetée par l’école de raseteurs de Sommières. Cependant, cette course qui avait bien débutée, a été amputé  par des impératifs d’horaires du spectacle suivant. Ce flop, dû à une mauvaise communication, nous a privé de la sortie de deux taureaux, pénalisant ainsi les nombreux spectateurs, mais surtout, le travail matinal des manadiers pour trier les bêtes dans le troupeau…

Pour La jeunesse, bravo, super je ne trouve pas de qualificatif pour la remercier, qui devant nos difficultés financières, n’a pas hésité à apporter un soutient financier, pour que la course du samedi soit transformée en événement populaire, avec la gratuité pour tout le monde. Ce bel exemple de solidarité d’implication idéologique, méritait d’être souligné. Madame la présidente merci encore.

Suite aux démissions, après le 40ème anniversaire, de notre secrétaire  et de Marlène pour raison personnelle nous avons du faire face  à une charge administrative dont nous n’avions pas besoin. Toutefois, je dois au nom de l’équipe restante, remercier Joëlle pour son implication et le sérieux dont elle a fait preuve tout au long de ces trois ans. Après son départ, nous avons pu mesurer combien la charge du secrétariat était importante. Au nom de ces rescapés du conseil d’administration, merci Joëlle, pour ton travail, il est acté à jamais dans les archives du club taurin.

clarensac-club-taurin-escapaire-travaux

Le président nomme deux scrutateurs et deux  commissaires  aux comptes.

Ensuite, Gilbert lit le compte rendu de la dernière assemblée générale du 30 janvier 2015, compte rendu établi par l’ancienne secrétaire du Club Taurin l’Escapaïre, Joëlle. Après lecture, le compte rendu est adopté à l’unanimité.

Claude prend la parole pour faire un rapport moral de la saison écoulée, qui a été riche en manifestations. Ce rapport est adopté à l’unanimité.

Pour le bilan financier c’est le trésorier, Patrick, qui s’y colle. Au passage, le président, demande à l’assemblée d’apprécier les chiffres colossaux pour une petite association comme l’Escapaïre, et de mesurer combien coûte, de nos jours, la course camarguaise et la tradition. Il remercie les manadiers pour leurs ristournes financières et également certains raseteurs qui comprennent les efforts que l’Escapaïre fait, pour que vive la course, et regrette ceux qui ne l’on toujours pas compris. le rapport est adopté à l’unanimité.

Le président donne la parole à Madame la maire et à Frédéric Grau Bueno adjoint aux festivités. Les discours sont dans la première vidéo.

Deuxième partie de la vidéo de l’assemblée générale du club taurin l’Escapaïre :

 Voici ici, les paroles retranscrites du président de l’Escapaïre :

Si la situation financière est satisfaisante, celle de l’avenir du club est beaucoup plus préoccupante. Plusieurs  fois dans des réunions ou nous étions invités,  sur les réseaux sociaux, sur les sites spécialisés, sur la presse par voies d’affiches, j’ai lancé un appel à la jeunesse,  aux  gens de bonne volonté, à tous ceux qui aiment la course camarguaise. Rien. Après les démissions de Joëlle et de Marlène, nous nous sommes retrouvés 6 membres bien insuffisants pour que les tâches  des manifestations soient  correctement accomplies. Pour preuve, cette année pour faire face à ce manque d’effectif, nous avons dû embauché un portier aux arènes, et il faut le rincer. Nous avons Gilbert et moi demandé  à nos épouses respectives de venir tenir la buvette, j’ai même demandé, un dimanche à mes petites filles de venir tenir cette buvette. Cette situation ne peut plus durer, vous en conviendrai, pour que perdurent la course camarguaise et les traditions, une dizaine de personnes  sont nécessaires au conseil d’administration,  pas simplement pour remplir des cases, mais aussi pour travailler, le travail ne manque pas, ce n’est pas mes amis qui vous diront le contraire, alors donc avant de passer au renouvellement des tiers, je vais lancer un nouvel appel à candidature parmi vous, et il nous faudrait pour bien faire 3 ou 4 personnes qui viennent nous rejoindre au conseil d’administration pour palier un petit peu aux manifestations que nous ferons. Parce qu’il faut vous dire que tout est en sommeil, parce qu’on ne sait pas ce qui va résulter de ce soir, alors donc nous n’avons rien prévu mais nous prévoirons, si on ne mange pas de grives on mangera des merles…

clarensac-club-taurin-escapaire-ag-6-novembre-2015-public

À la suite de ce discours deux personnes se sont portées volontaires pour rentrer dans le conseil d’administration et ont été élu. 

Pierre, la mémoire vivante de Clarensac, désire se reposer et le président le remercie de sa présence aux réunions où celui-ci a donné, à chaque fois, des avis avertis. 

Claude et Guy se représentent, tous les deux fatigués, déclarent qu’ils continueront mais seulement pour un an, jusqu’à la fin de la temporade 2016. À ce propos, le président indique qu’il est fatigué, il dit :

Mon cœur fait des siennes. Ma décision a été plusieurs fois controversée, je veux bien me représenter jusqu’à la fin de la temporade. Le temps de mettre un nouveau président sur le chemin des statuts, à savoir promouvoir la course camarguaise.

Les candidat sont élus à l’unanimité.

Ensuite, le président de l’Escapaïre prend la parole :

Ceux qui ont programmé la destruction des gradins, nous ont privé inconsciemment d’une recette publicitaire non négligeable, dont Patrick vous en a parlé tout à l’heure, et nous ont occulté des manifestations hivernales, j’entends entraînements des raseteurs, des taureaux jeunes à voir et si on avait des gradins on intéresserait les scolaires,  comme les entraînements pour rassembler les scolaires sont sans gradins on ne peut pas le faire. Donc cette année, le club taurin aura une petite activité, puisque nous allons nous retrouvés cinq plus deux, et à 7, je considère, qu’on n’est pas assez. Cette année on en fera moins, j’espère que mes amis seront là pour palier à mon absence.

Chers aficiouna, l’Escapaïre respire pour une année de plus. 2016 va être à nouveau une année de transition, après avoir écouté Madame le maire et son adjoint il y a grand espoir  pour que les arènes soit relookées. Enfin nous posséderons un outil d’aficion et de tradition, conforme à tous les niveaux, et nos arènes ne seront pas que théâtre de verdure. Notre fête aura donc lieu les 4 et 5 juin et nous participerons, si nous avons des sous, à la fête votive avec trois courses que nous avons programmé à la fédération parce que vous savez qu’il fallait programmer avant le 30 septembre. Donc nous avons programmé les courses maintenant, si on n’arrive pas à les tenir, on abandonnera. Avant de terminer, je vais vous faire une petite citation de Montesquieu :

« CHAQUE ANNEE  QUI COMMENCE EST UNE PROMESSE ET UNE ESPERANCE. QUE CE QUI FUT POSITIF LE SOIT ENCORE ? CE QUI FUT NEGATIF SOIT UNE FORCE POUR L’AVENIR » Merci de votre patience.

Invitation au verre de l’amitié et au renouvellement de l’adhésion.

.

Textes, photographies et vidéos avec l’étroite collaboration du président de l’Escapaïre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.